Partenaires et chorales participantes

Une production en collaboration avec

 
Ik zeg Adieu
... c'est le titre d'un chant polyphonique flamand datant du 16ème siècle et c'est aussi le nom d'une chorale bruxelloise comportant 12 chanteuses. Son répertoire s'étend des ballades du Moyen-âge jusqu'à la musique contemporaine, parfois spécialement composée pour elle.

Rue de la Victoire
... est une chorale trans-générationnelle comptant une vingtaine de choristes, qui aborde un répertoire de chansons de résistance, de lutte, de liberté. Un répertoire d’ici et d’ailleurs lié à l’histoire de la maison de la Rue de la Victoire, la maison de l’Union des Progressistes Juifs de Belgique.

Omroerkoor
... est une chorale mixte à quatre voix, de Hasselt, comptant une vingtaine de chanteurs et chanteuses. En remaniant les bases d'une chorale classique ils ont évolué vers une chorale de lutte qui s'efforce à mélanger l'action avec la musique, le chant avec la réflexion.

C’est des Canailles
... est une chorale de lutte, de Liège (SATB, +/- 25 chanteurs) qui depuis plus de 15 ans déjà se questionnent, échangent leurs points de vue et cherchent ensemble un moyen d'expression artistique pour donner une voix à leur indignation, leur déception et leur colère, leurs émotions, angoisses et utopies.

Novecanto
... est une chorale mixte indépendante, de Gand. Elle interprète de la musique moderne et contemporaine (à partir de 1900). Une chorale d'une quarantaine d'amateurs avertis qui, courageusement, s'efforcent à atteindre une finition impeccable. Il s'agît d'un groupe indépendant et pluraliste, sans aucun lien avec un mouvement ou organisation quelconque.

Stemmer
... est une chorale bruxelloise "éphémère" d'une composition variable et s'adaptant à chaque fois au contexte. Cette chorale mixte fonctionne en partenariat avec GC De Markten et son vaste répertoire s'étend de la musique classique aux chansons pour enfants, de Radiohead au théâtre musical.

Brussels Brecht-Eislerkoor
... est une chorale de lutte dans la tradition des choeurs d'ouvriers révolutionnaires. Son répertoire comprend les classiques de Brecht-Eisler, mais également des compositions contemporaines. La chorale se voit tantôt comme chorale de rue (par ex. Checkpoint Singers en Palestine) tantôt comme chorale de podium (par ex. un opéra populaire d'après le roman "Vergeten Straat " (Rue Oubliée) de LP Boon).

Ce projet est réalisé avec le soutien de la Région Bruxelles Capitale/VisitBrussels, la Commission communautaire flamande et la Région flamande, et du Ministre flamand des Affaires bruxelloises
En coproduction avec le Kaaitheater | En collaboration avec Vrede vzw |